[Recension] Vichy, la mémoire empoisonnée

Voici le compte rendu du documentaire sur la mémoire et Vichy. Le but ici n’est pas de retranscrire tout le documentaire. Il s’agit des notes que j’ai prise durant sa diffusion. Elle peut donc servir de fiche de révision sur le chapitre 1 du thème 1, histoire et mémoire.

Le chagrin et la pitié, Louis Malle … Début des années 70 Vichy sort de la sphère politique. Avec la morte de De Gaulle c’est la fin du mythe résistancialiste.

 

Klarsfeld contre la « République amnésique ».

 

Il faut un scandale médiatique pour heurter l’opinion publique. Paul Touvier est gracié par Pompidou. C’est l’ancien chef de la milice à Lyon. Un vichyste donc.

Thèse du bouclier et de l’épée : « on tuait peu, pour en sauver beaucoup »

Touvier gracié, c’était « fermer » le chapitre de la collaboration. D’oublier. Une manière de retrouver l’unité et oublier les scissions. Badinter : « l’oublie serait l’apaisement d’une cicatrice ».

 

Robert Paxton, la France de Vichy (1976)

 

 

Paxton pulvérise la thèse de Aron. Il a accès au fond allemand tandis qu’Aron n’avait que ceux des procès d’épuration.

  • Vichy c’est l’extrême droite française => la « Révolution nationale ». Héritière de l’Action française de Charles Maurras. Traques les juifs.
  • Plus rentable pour les Allemands que les Français traquent eux-mêmes. Mais ce sont les Français qui proposent eux-mêmes ..

En 1876 les dossiers de l’écran invitent Paxton sur Antenne 2.  Soirée mouvementée … Question de l’engagement de l’historien. Carton d’audience ! Vichy et les Juifs de Paxton confirme sa position.

 

Une mémoire retrouvée ?

 

Fin des années 70 les historiens et surtout intellectuels comblent les trous. On cherche les condamnés (Vidal Naquet, Klarsfeld). La série holocaust retrace. Succès.

La question juive occulte celle des déportés politiques.

Film de 9h : Shoah, de Claude Lanzmann

Maurice Papon démasqué en 1981

Valérie Giscard d’Estaing représente le progrès et la modernisation. Regard porté vers l’avenir.

1981 : Maurice Papon accusé d’avoir déporté des Juifs par le Canard enchainé ; alors secrétaire général de Gironde. Ancien ministre du budget de VGE.

De Gaulle (DG) a besoin de cadres pour administrer le pays en 1946 … Il nomme Papon préfet. Combien ont ainsi atteint le pouvoir en ayant été vichyste.

Papon s’occupe du FLN et des immigrés en 1961. Répression d’une manifestation. 10aine de morts. 100aines de torturés. Vichy le retour ? Il n’ya que 20 ans d’écart avec 42.  Les hommes sont les mêmes.

Mitterrand : « Vichy demeure nul et non avenu ». Ce n’est pas la République pour lui !

 

Mitterrand, l’homme trouble

 

Mitterrand dépose des fleurs avec Pétain. C’est le héros de Verdun qu’on célèbre. Suspicion de « collaboration ».

Découverte de la francisque par Klarsfeld. Pierre Péan le publie. Stupéfaction de l’opinion publique. On exaltait avant son action résistante.

Mitterrand a droite reçoit la francisque des mains de Pétain

La francisque ce n’est qu’une décoration, mais trouble l’opinion publique. S’ajoute son amitié pour Bousquet. Ancien secrétaire général à la police de Vichy devenu capitaine industriel.

Bousquet supervise la rafle du Vel d’Hiv en 1942.  9 000 adultes et 400 enfants sont raflés. Heydrich, Laval et Bousquet se sont rencontré un mois avant. Suite à la réunion on décide de livrer les enfants. Bousquet peut-il vraiment ignorer leur sort ?

Bousquet nie à son procès de 1949 toute résponsabilité. Durée de sa condamnation ? 3 jours. Laval est « chargé ». Bousquet est réhabilité le lendemain de sa condamnation et reçoit un brevet de résistance.

En 1965 il collecte des fonds pour Mitterrand. Son rôle de trésorier, ses réseaux serait le secret de son amitié avec Mitterrand ? Connaissant le machiavélisme politique du président c’est probable.

En 1982 Klarsfeld accuse Bousquet de crime contre l’humanité. Barbie en 1987. C’est lent. Pourquoi ???

En 1990 on accuse de vouloir enterrer le procès Bousquet. « Il n’y a pas que Klarsfeld qui en a le monopole de la mémoire des morts ».

Dans l’affaire Bousquet c’est Mitterrand qu’on vise. Serge Klarsfeld gagne le bras de fer mémoriel. En 1993 Bousquet est assassiné. Il ne sera jamais jugé.

 

Paul Touvier

 

En 1973 il rejoint la clandestinité. En 1992, après avoir été repris. Il bénéficie d’un non-lieu. Indignation

=> Dans les école au même moment, Lang fait passer Nuit et Brouillard dans les classes.

Texte pour que soit reconnu la déportation. C’est le comité Vél d’Hiv qui n’est pas composé de déportés.

Mitterrand en 1992 se rend à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Il y est sifflé et hué. Badinter furieux.  Pour lui la mémoire des morts est sali. « Vous déshonorez la cause que vous servez ».

                                    Badinter au Vél d’Hiv

En 1993 Mitterrand institue une journée de commémoration pour apaiser les tensions. Exonère toujours la France de responsabilités.

=> Paradoxe : « Si Vichy n’existe pas, ce qui est arrivé aux Juifs n’a pas existé ».

Jacques Chirac président

 

CRIF = Conseil représentatif institutionnel des Juifs de France.

Elu en 1995. « Haut score » de l’extrême droite avec Le Pen. Courant qui supporte Pétain. Chirac (comme VGE) se démarque car il n’a pas vécu la 2e GM.

Questionnement sur la transmission aux générations futurs qui ne l’ont pas vécu.

 

Discours de Chirac au Vél d’hiv (1995) : Discours « personnel » de J.C., mais officiel. « La France commît l’irréparable ». Mis en // avec la France « Lumineuse ». La formule est ambigüe. France-nation ? France-République ? Flou. Avancée vers la responsabilité. Crève l’abcès. Les sommes spoliées aux Juifs sont rendus aux familles ou redistribuées au Mémorial de la Shoah.

Touvier condamné à la réclusion a perpétuité.

 

Le procès Papon (1997) : Maurice Papon n’est qu’un rouage. On demande donc 10 ans de prison (peine graduée). Elle est obtenue. En effectue 3 ans pour raison de santé. Victoire juridique réelle.

Vichy reste président dans l’extrême droite. En devient un symbole.

=> Juifs « français » n’ont pas été protégé. Au même rang que les autres.

Esclavage, guerre d’Algérie, colonisation, Rwanda … Plusieurs demandent la reconnaissance de crimes. Statut de victimes revendiqués.

Accumulation de mémoires in fine.

 

Vichy, un poison dans les mémoires car en opposition avec les valeurs républicaines. La démocratie a en effet pour principe la reconnaissance judiciaire.